jeudi, mai 30 2024

Dans son désir de prolonger la durée de la transition à 5 ans, les autorités maliennes ont été frappées par de très lourdes sanctions de la CEDEAO. Celles-ci affectent surtout l’économie malienne déjà en agonie. Un mois après cette décision qualifiée d’illégitime et vivement contestée par la junte au pouvoir, qu’en est-il réellement?

Cette mesure a-t-elle pu jusque-là fait fléchir ne serait-ce qu’un petit peu le colonel Assimi Goita et ses compagnons ? Dans quel état se trouve l’économie malienne ? Rappelons que le 9 janvier dernier, les chefs d’Etats ouest africains ont décidé des frontières avec le Mali, de même que le gel des avoirs. Mais les transactions liées aux produits essentiels et les produits pharmaceutiques n’ont pas été affectées.

Une économie malienne encore résistante aux sanctions

D’après Madani Dia, l’homme d’affaires guinéen et secrétaire exécutif de la Plate-forme de concertation du secteur privé guinéen, l’économie malienne tient le coup. Les sanctions de la CEDEAO n’ont pas encore eu totalement raison d’elle. L’attitude anticipatrice des militaires permettent pour le moment de gérer ce blocus qui leur est imposé.

« Pour le moment, cela ne se manifeste pas encore trop… La junte a apparemment pris les devants et a sécurisé un certain nombre de choses », a fait savoir Madani Dia. Ceci dit, les maliens sont parés à cette situation difficile.

« Les opérateurs économiques ont fait des stocks. De l’autre côté, il y a certains revenus miniers qui devaient être versés à la BCEAO et qui ne l’ont pas été… Donc ils ont une petite fenêtre de temps, qui leur permettra de gérer un peu l’attente des retombées qui vont être quand même assez importantes », a expliqué l’homme d’affaires guinéen. Mais si les sanctions de la CEDEAO s’éternisent l’économie malienne ne pourrait que s’enliser.

Lire aussi:  DISPONIBILITÉ DE LA CEDEAO À ACCOMPAGNER LE MALI : DES SANCTIONS À LA NÉGOCIATION ?

De gros problèmes au niveau de l’inflation

Par ailleurs Madani Dia, prévient également d’un risque majeur d’inflation qu’il ne faudrait surtout pas perdre de vue. Ceci du fait que les frontières sont fermées et l’acheminement des marchandises va prendre un chemin beaucoup plus long, avec les Etats soutiens du Mali notamment la Guinée.

Alors des solutions devraient etre trouvées au plus vite. Car plusieurs autres Etats voisins au Mali devraient en subir eux aussi les conséquences de ces sanctions de la CEDEAO sur l’économie malienne. « Les pertes de revenus ne seront pas simplement pour le Mali, mais le seront aussi pour les pays frontaliers. Cela va avoir, à mon avis, un certain impact sur même la valeur du franc CFA », interpelle Madani Dia.

Pour le moment, les autorités en place, tentent de limiter, en fait, l’impact sur les prix pour que les prix ne s’envolent pas. En guise d’exemple, ils ont fixé à 500 francs le prix du sucre local est fixé à 500 francs, et celui importé à 600 francs.

Lire aussi: EMBARGO DE LA CÉDÉAO CONTRE LE MALI: LE RISQUE D’EXPLOSION DU COÛT DE LA VIE SE FAIT GRAND

 

El Professor

Previous

Diplomatie : les tensions s’exacerbent entre Bamako et Paris

Next

Togo : la référence africaine en matière de lutte contre la Covid-19

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Investigateur Africain

Le président de transition du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, a entamé ce mardi 28 mai une visite de travail de cinq jours en France. Ce séjour, qui s’articule autour de trois volets – économique, politique et mémoriel – vise à renforcer et relancer le partenariat bilatéral entre Libreville et Paris. La visite du président […]

Bassirou Diomaye Faye attendu en visite au Togo ?

Diplomatie Ouest-Africaine : Le Togo, prochaine destination de Faye ?

Investigateur Africain

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, élu en mars dernier, effectuera une visite officielle à Ouagadougou ce jeudi 30 mai. Cette visite, qualifiée d’« amitié et de travail », marque une étape significative dans la politique extérieure du Sénégal vis-à-vis de ses voisins de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). Le déplacement de M. […]

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]