vendredi, février 23 2024

Le dispositif protocolaire lors de la célébration des fêtes nationales par les ambassades étrangères au Togo change. À compter de la nouvelle année qui approche, les représentants du gouvernement togolais, désignés pour prendre part à ces célébrations, ne prononceront plus de discours à ces occasions.

Comme c’était l’usage jusqu’à présent, les représentants togolais, qui prennent part aux différentes célébrations des fêtes nationales dans les ambassades étrangères, tiennent des discours aux noms du gouvernement. Ce dernier a décidé de réaménager le dispositif protocolaire, à partir 1er janvier 2023.

Lire aussi : BONNE GOUVERNANCE ET LEADERSHIP FÉMININ EN AFRIQUE : DR SANDRA ABLAMBA JOHNSON, HONORÉE AVEC DEUX PRIX SPÉCIAUX

Plus de longs discours …

Telle est la nouvelle décision du ministère des Affaires étrangères contenue dans une note. Le ministère affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur présentent ces compliments à toutes les missions diplomatiques accréditées au Togo et à l’honneur de porter à leur connaissance que le gouvernement togolais a décidé de réaménager pour compter du 1er janvier 2023, le dispositif protocolaire lors de la célébration des fêtes nationales par les ambassades au Togo. À partir de la date susmentionnée, les représentants du gouvernement togolais désigné pour prendre part aux célébrations des fêtes nationales par les missions diplomatiques ne délivrerons plus de discours à ces occasions, souligne la note.

Les missions diplomatiques sont priées de faire parvenir à la Direction du protocole d’État, en vue des dispositions appropriées à prendre, les invitations adressées aux membres du gouvernement pour les célébrations des fêtes nationales de leur pays, poursuit le texte.

Après avoir remercié toutes les missions diplomatiques accréditées au Togo, pour leur aimable compréhension, le ministère en charge des Affaires étrangères, saisit l’occasion pour renouveler, sans une autre précision, l’assurance de cette haute considération.

 

Previous

Bonne gouvernance et leadership féminin en Afrique : Dr Sandra Ablamba Johnson, honorée avec deux prix spéciaux

Next

Diplomatie togolaise : "Le Togo toujours fidèle à sa tradition de constructeur de paix", le ministre Dussey fait le bilan de l'année 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]