mercredi, février 28 2024

Le dispositif protocolaire lors de la célébration des fêtes nationales par les ambassades étrangères au Togo change. À compter de la nouvelle année qui approche, les représentants du gouvernement togolais, désignés pour prendre part à ces célébrations, ne prononceront plus de discours à ces occasions.

Comme c’était l’usage jusqu’à présent, les représentants togolais, qui prennent part aux différentes célébrations des fêtes nationales dans les ambassades étrangères, tiennent des discours aux noms du gouvernement. Ce dernier a décidé de réaménager le dispositif protocolaire, à partir 1er janvier 2023.

Lire aussi : BONNE GOUVERNANCE ET LEADERSHIP FÉMININ EN AFRIQUE : DR SANDRA ABLAMBA JOHNSON, HONORÉE AVEC DEUX PRIX SPÉCIAUX

Plus de longs discours …

Telle est la nouvelle décision du ministère des Affaires étrangères contenue dans une note. Le ministère affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur présentent ces compliments à toutes les missions diplomatiques accréditées au Togo et à l’honneur de porter à leur connaissance que le gouvernement togolais a décidé de réaménager pour compter du 1er janvier 2023, le dispositif protocolaire lors de la célébration des fêtes nationales par les ambassades au Togo. À partir de la date susmentionnée, les représentants du gouvernement togolais désigné pour prendre part aux célébrations des fêtes nationales par les missions diplomatiques ne délivrerons plus de discours à ces occasions, souligne la note.

Les missions diplomatiques sont priées de faire parvenir à la Direction du protocole d’État, en vue des dispositions appropriées à prendre, les invitations adressées aux membres du gouvernement pour les célébrations des fêtes nationales de leur pays, poursuit le texte.

Après avoir remercié toutes les missions diplomatiques accréditées au Togo, pour leur aimable compréhension, le ministère en charge des Affaires étrangères, saisit l’occasion pour renouveler, sans une autre précision, l’assurance de cette haute considération.

 

Previous

Bonne gouvernance et leadership féminin en Afrique : Dr Sandra Ablamba Johnson, honorée avec deux prix spéciaux

Next

Diplomatie togolaise : "Le Togo toujours fidèle à sa tradition de constructeur de paix", le ministre Dussey fait le bilan de l'année 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]