vendredi, février 23 2024

Créer un cadre propice au dialogue en Centrafrique, c’est ce à quoi s’attèle le président Faustin-Archange Touadéra. Cette initiative d’ouverture des concertations nationales a débuté hier lundi 19 avril 2021. Elle marque son engagement à œuvrer pour un rapide retour véritable à la normal en Centrafrique.

Depuis sa réélection, le président Touadéra est vivement contesté par les opposants qui n’admettent toujours pas sa victoire. Ils estiment que le scrutin de décembre dernier n’a pas été assez inclusif. Ceci d’autant plus que, les élections ont été fortement perturbées par la coalition des groupes rebelles (CPC) qui fragilisent la sécurité dans le pays.

Un préparatif nécessaire au dialogue en Centrafrique

Pour les partis politiques d’opposition, de même que la communauté internationale cette démarche du président Touadéra est la bienvenue. Elle marque une réponse juste du chef de l’Etat à leurs préoccupations. C’est aussi pour eux l’occasion de s’accorder sur plusieurs points concernant ce dialogue tant souhaité.

Au cours de cette rencontre, le président centrafricain s’entretiendra avec les partis ainsi que rassemblement politiques comme la COD 2020. Les confessions religieuses et les acteurs de la société civile comme les syndicats, associations et ONG sont aussi attendus.

Exclusion de certaines catégories

De ce futur dialogue en Centrafrique, certaines personnes ou groupes ne pourraient y prendre part. C’est le cas notamment des représentants des groupes armés ou tout parti politique affilié aux rebelles de la CPC. Ils sont apparemment exclus du dialogue en Centrafrique.

Néanmoins, les députés concernés par une procédure de levée d’immunité parlementaire ont tout de même le privilège inouï de participer aux concertations. C’est sur cette base que le président compte mener les discussions devant servir à réconcilier les centrafricains et à garantir à nouveau la paix dans le pays.

Previous

Tchad: mort de Idriss Déby Itno

Next

Affaire de déstabilisation du Mali : la cour suprême abandonne les poursuites

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]