samedi, mars 2 2024

Les délestages en Côte d’Ivoire sont devenus récurrents ces dernières semaines. Une situation difficile à supporter pour les populations qui sont déjà à bout. Ces coupures de courant paralysent énormément leur fonctionnement au quotidien surtout dans la capitale Abidjan.

Pour permettre de mieux gérer ces moments de délestages en Côte d’Ivoire et d’y trouver une solution efficace, la Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) a prévu mettre en exécution un programme de délestage. Celui-ci va débuter ce mardi 11 mai 2021 et concerne principalement les ménages. Les grandes entreprises du pays par ailleurs auront un rôle crucial à jouer pour un rapide retour à la normal.

Un plan drastique face aux délestages en Côte d’Ivoire

D’après la CIE, la nouvelle mesure envisagée a pour but de combler un déficit de 100 à 200 Mégawats. Pour y arriver certaines heures de la journée seront mises à contribution. Par conséquent, à compter de ce mardi, les ivoiriens doivent s’attendre à une coupe d’électricité de six heures, chaque jour.

Ces délestages en Côte d’Ivoire sont dus à la rareté des pluies et au bas niveau des lacs des barrages hydro-électriques. Le retard accusé dans la réalisation des travaux dans plusieurs centrales thermiques du pays est aussi évoqué. La CIE pointe du doigt l’apparition de la Covid 19.

Une contribution des grandes entreprises

Face aux délestages en Côte d’Ivoire, 180 grandes entreprises sont appelées à faire d’énormes sacrifices. Alors durant les deux prochains mois où pourront durer les coupures, elles ne pourront compter que sur 48 heures d’alimentation électrique entre le lundi et le samedi, plus 16 heures le dimanche.

Les coupures auront lieu soit de 6h00 à 12h00 ou de 12h00 à 18h00. Outre cela, elles varieront selon les quartiers et tourneront d’une semaine sur l’autre. Selon Mathias Kouassi, Directeur général adjoint de la CIE, le dimanche est exclu des jours de délestages en Côte d’Ivoire. « Tout est mis en œuvre pour éviter les interruptions entre 18h00 et 6h00 du matin », a-t-il aussi tenu à rassurer.

Previous

RDC : Augustin Matata Ponyo, l’ancien premier ministre face à la justice

Next

Afrique du Sud: Jessie Duarte désigné secrétaire général de l’ANC par intérim

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]