vendredi, février 23 2024

Le conflit au Tigré continue de faire des ravages en Ethiopie. Les nombreuses interpellations de la communauté internationale pour mettre fin à cette guerre se sont avérées infructueuses. Mais si rien n’est fait la situation pourrait empirer. Alors les Etats Unis et l’UE sont montés une nouvelle fois au créneau pour inviter les autorités éthiopiennes à un cessez le feu.

Ce durcissement de ton envers Addis-Abeba n’est pas la première. Depuis le début du conflit au Tigré, plusieurs voix se sont élevées pour une résolution pacifique du différend qui oppose les sécessionnistes du TPLF au régime fédéral. Le conflit au Tigré a fait de nombreux déplacés. La situation humanitaire dans la région jour après jours devient de plus en plus critique.

Une pérennisation du conflit au Tigré

Du coté des Etats Unis, c’est l’heure des actions réelles contre le gouvernement d’Abiy Ahmed. Concrètement des sanctions sont attendues de la part de l’administration Biden contre les Éthiopiens. Il leur est reproché un double langage qui fait perdurer le conflit.

Les Érythréens qui interviennent eux aussi dans le conflit au Tigré depuis un bon moment déjà sont aussi visés par les probables menaces des Etats Unis. L’armée érythréenne est accusée d’avoir commis de nombreux crimes et massacres dans la région du Tigré.

Bien que le gouvernement éthiopien ait assuré de leur départ du Tigré, l’armée Erythréenne maintient ses positions. Elle justifie son intervention dans le conflit au Tigré par la légitime défense. Ceci du fait que des bombardements du TPLF ont eu lieu sur le territoire érythréen.

Une aide humanitaire en souffrance

Dans le Tigré, la situation humanitaire est à son comble. Les populations se retrouvent dans des conditions peu soutenables avec d’énormes besoins. « On a beaucoup de problèmes d’hygiène, les gens ont faim. Les habitants nous aident. Mais nous manquons de tout. On a besoin de nourriture, de lits », s’est plaint Hadoush.

Même si à un certain moment l’accès de l’aide humanitaire s’est amélioré, des obstacles subsistent. Il s’agit notamment des barrages installés par l’armée érythréenne et qui freinent l’acheminement de l’aide humanitaire vers les populations vulnérables.

Pour l’UE, le blocus de l’aide humanitaire par les forces militaires est une véritable entrave. « L’utilisation de l’aide comme arme de guerre est une violation grave du droit international », a fait savoir le Haut Représentant pour les Affaires extérieures, Josep Borrel. Par conséquent les auteurs de cette dérive doivent être sanctionnés avec la ferme rigueur.

Previous

Normalisation des relations Rwanda-France : Paul Kagamé rencontre Macron et des officiers français à Paris

Next

Grève au Mali : l’administration paralysée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]