mercredi, juin 12 2024

Ces dernières années, en Afrique de l’ouest, les attaques terroristes se font multiples. Par conséquent, le Bénin n’en est pas du tout épargné. Dans le nord du pays, plus précisément le commissariat de Dassari a été attaqué par un groupe armé. Le drame a eu lieu à l’aube le dimanche 26 juin 2022.

En seulement deux mois, l’attaque du commissariat de Dassari est la deuxième du genre dans cette localité du pays. Il faut le souligner, le nord de plusieurs pays ouest africains est devenu le bastion de plusieurs groupes armés. Ces derniers cherchent surtout à étendre leur zone d’action pour plus de nuisance. Alors les localités proches de la frontière avec le Burkina Faso sont les plus touchées ou exposées.

Le commissariat de Dassari écroué

D’après les témoignages recueillis, le commissariat de Dassari, a été attaqué aux environs de 2 h du matin. Apparemment, les assaillants seraient venus à moto pour commettre leur forfait. Ils s’en sont pris aux policiers à l’intérieur du commissariat. Les échanges de tirs nourris ont duré pendant un moment.

Selon le bilan provisoire, deux policiers ont été tués par les terroristes. Dans leur effort de riposte, deux terroristes ont pu être neutralisés par les policiers. « Le commissariat de Dassari a connu une attaque au petit matin ce dimanche. Des hommes armés y ont fait éruption mais la réaction de notre côté a été prompte », a fait savoir un officier de police dans le département de l’Atacora.

Toutefois, dans le rang des policiers, on compte un policier gravement blessé. Ce dernier serait actuellement en soins intensifs.

Lire aussi : AFFAIRE RECKYA MADOUGOU : LE BÉNIN ACCUSE LA FRANCE D’INGÉRENCE 

Une sécurisation de la zone

Outre les pertes en vie humaine, les hommes armés dont l’identité est toujours inconnue ont perpétré d’énormes dégâts. Des motos mis en fourrière dans la cour du commissariat de Dassari, ont été incendiées par les éléments du groupe armé. Bonne nouvelle, les policiers ont pu recevoir à temps le soutien des militaires.

L’armée venue rapidement en renfort aux policiers, a permis d’éviter surtout un désastre. Les populations face à cet évènement sont inquiètes et se posent mille et une questions. Pour donc les rassurer, les Forces de défense et de sécurité ont été déployées dans toute la zone. Elles effectuent des opérations de ratissage.

Ces manœuvres devraient permettre aux habitants de ladite localité de vaquer librement à leurs activités. Pour le moment, le gouvernement ne s’est pas encore prononcé sur cette attaque. Il en est de même des acteurs politiques.

 

Sandrine A.

Previous

Prochaines élections au Mali : le colonel Goïta sera-t-il candidat ?

Next

Sénégal : procès en flagrant délit de deux députés de l’opposition

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]