dimanche, février 25 2024

Les activités comptant pour l’année 2023, à la Chambre Consulaire Régionale (CCR-UEMOA) ont été lancées ce jeudi 9 mars. La cérémonie, dirigée par le président de l’institution, s’est déroulée à son siège à Lomé, en présence des professionnels de médias.

La CCR-UEMOA est un organe consultatif de l’Union Économique et Monétaire Ouest- Africaine. Lieu privilégié de dialogue entre la Commission de l’UEMOA et le Secteur Privé communautaire, la CCR regroupe les Chambres Consulaires nationales, les associations professionnelles et les Organisations Patronales. Présidée actuellement par l’ivoirien Daouda COULIBALY, elle est composée de 56 membres dont 7 par État membre.

Bilan 2021-2022 satisfaisant à la CCR-UEMOA

Cette session de lancement des activités de la CCR-UEMOA a été dirigée par le président de l’institution, M. Daouda COULIBALY. Étaient présents d’autres membres notamment la vice-présidente pour le Togo et Présidente de la Délégation Consulaire Spéciale de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo, Mme Nathalie BITHO, ainsi que plusieurs autre membres de la CCR-UEMOA pour le Togo, le Bénin et la Côte d’Ivoire.

Lire aussi: AU TOGO, LE PARLEMENT ACTE LA RÉFORME DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D’INDUSTRIE DU TOGO (CCIT)

Mme Nathalie BITHO

Dans un premier temps, M. COULIBALY a expliqué que la CCR-UEMOA est un organe consultatif crée par le traité de l’Union. Elle œuvre pour l’implication effective du secteur privé dans le processus d’intégration. Aussi, donne-t-elle des avis sur toute question relative à la réalisation des objectifs de l’Union. L’institution s’est doté en 2O2O d’un Plan stratégique 2020-2030 visant la mise à niveau du management et de la gouvernance de la CCR-UEMOA, renforcement de la capacité opérationnelle de l’institution et des organisations membres et le renforcement de dynamiques en faveur de l’entreprise communautaire.

Ensuite, M. COULIBALY a indiqué que la mandature 2021-2024 qu’il préside, s’est engagé dans différentes actions comme la transformation structurelle des économies de l’Union par l’industrialisation. Aussi après 21 mois de travail, plusieurs défis ont été relevés par l’équipe. Au niveau de la gouvernance interne, il y a eu la révision du règlement intérieur, le renforcement de la gouvernance de l’institution avec la nomination de nouveaux membres du Comité d’Audit, la révision de la Vision 2030, la hausse de la subvention allouée suite à un lobbying intense des membres, le renforcement du personnel avec l’arrivée d’un Juriste Professionnel.

Des perspectives prometteurs

Les défis relevés par l’institution touchent aussi sa mission. Les Commissions techniques de la CCR-UEMOA ont poursuivi les réflexions sur différentes thématiques. Il s’agit notamment de la mise en place d’un dispositif de prêt en ligne et refinancement en faveur des activités génératrices de revenus. L’harmonisation des conditions d’accès des Micro Petites et Moyennes Entreprises/Industries (MPME/PMI) aux marchés publics nationaux. La politique Commerciale de l’UEMOA dans le contexte de la mise en œuvre de la ZLECAF.

Lire aussi: RÉFORMES INSTITUTIONNELLES: UN NOUVEAU DISPOSITIF LÉGISLATIF POUR MIEUX ORGANISER LA CCI-TOGO

Les réflexions ont également porté sur le mécanisme de financement des PME/PMI et entreprises artisanales dans le cadre de la commande publique, la contribution à la paix et à la stabilité dans les zones vulnérables par le soutien du secteur informel, des associations de femmes et jeunes entrepreneurs. Il y a aussi la mise en place d’un système de traçabilité des produits par les codes à barres dans l’espace UEMOA, etc. Des recommandations ont été faites aux plus hautes autorités de l’Union, sur la base des conclusions de ces travaux. Des sessions de renforcement des capacités des membres ont aussi été organisées et la collaboration avec les autres organes de l’institution a été renforcée.

Aussi pour l’année 2023, la CCR-UEMOA prévoit poursuivre les travaux des Commissions techniques sur des thématiques économiques. Deux études seront réalisées, notamment sur l’opportunité et la faisabilité de la mise en place du fonds structurel régional de soutien, de stabilisation du secteur privé et une étude pour la mise en place d’un nouveau dispositif de financement pour les TPE, PME/PMI. Une stratégie de renforcement de la compétitivité des économies des États membres et du secteur privé de l’UEMOA dans le cadre de la ZLECAF sera aussi élaborée. LA CCR-UEMOA prévoit également un forum économique régional dénommé provisoirement ‘’Economia UEMOA’’. Ce sera un cadre de partages d’expériences entre acteurs économiques du Sud et de coopération et d’affaires Sud-Sud, a expliqué M. COULIBALY.

Esso A.

Previous

Délestages en Afrique du Sud : le président Ramaphosa crée un poste inédit

Next

Transit routier : la CCI-Togo innove avec un performant système de tracking des marchandises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

Rédaction

Le vendredi 23 février 2024, a eu lieu à la résidence Cendrillon à Koudougou, le lancement officiel des Ateliers Sankaristes. Lesquels font référence à des sessions de formation, de discussion ou d’éducation basées sur les idéaux et la philosophie de Thomas Sankara, l’ancien président du Burkina Faso. C’est à l’occasion d’une conférence de presse conduite […]

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]