dimanche, février 25 2024

Depuis quelques semaines, l’Enseignement supérieur malgache connait quelques bouleversements. Après la grève des enseignants chercheurs, cette fois ci, c’est au tour des étudiants boursiers de manifester leur colère pour deux ans de bourses impayées. Ils ont tenu à exprimer aux autorités concernées leur profond mécontentement par rapport au non-versement des aides prévues qui persiste.

Alors que les frais de scolarité grimpent et que les difficultés économiques s’accentuent, les étudiants malgaches se retrouvent confrontés à l’angoisse de l’incertitude financière, mettant en péril leur avenir académique. Aujourd’hui, le rêve d’une éducation supérieure pour des milliers d’étudiants est menacé par cette crise alarmante de bourses impayées. Quelles sont donc les raisons sous-jacentes de cette impasse, les conséquences potentiellement dévastatrices pour la jeunesse malgache ?

Les bourses impayées, un supplice pour les étudiants

D’après les associations étudiantes, les bourses impayées jusqu’à présent paralysent énormément les bénéficiaires qui se voient entravés dans leurs études. De plus l’attente du versement des bourses comprises entre 25 000 et 45 000 ariary par mois en fonction de l’année d’étude, soit entre 5 et 9 euros, a été trop longue. Par conséquent ils donnent un ultimatum de 72 heures  aux autorités pour satisfaire leurs revendications.

« La plupart des étudiants ont besoin de ces bourses pour acheter leurs fournitures parce que leurs parents ne peuvent pas les aider », a expliqué Jean, un étudiant en droit. Justin, en 3e année à la faculté des sciences est également sur la même longueur d’ondes. « Il y a le problème des indemnités des enseignants-chercheurs, la suspension des cours, le non-paiement des bourses. J’essaie de tenir. Mais, parfois, je suis vraiment découragé. J’ai des amis qui ont lâché en plein milieu de l’année à cause de tout ça. »

Lire Aussi : ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR À MADAGASCAR : UN MANQUE DE FINANCEMENT MENACE L’AVENIR DES UNIVERSITÉS

Des attentes multiples

Outre la question des bourses impayées, les étudiants réclament depuis ce lundi 24 juillet, une nette amélioration des conditions d’études. C’est le cas notamment de la sécurité dans l’enceinte de l’Université d’Antananarivo, la fin des coupures d’électricité ainsi que la réhabilitation des infrastructures.

« Il n’y a pas assez de chaises dans les salles. Il manque aussi des salles de classe et on doit attendre la fin d’un cours pour commencer le nôtre. On dit toujours que les étudiants sont l’avenir du pays mais ces problèmes de bourses et d’infrastructures se répètent chaque année », déplore Jean.

Il faut le rappeler, les enseignants-chercheurs ont suspendu leurs activités, avec trois journées « universités mortes » la semaine passée pour réclamer, le paiement de leurs heures complémentaires. Cela traduit aisément l’ampleur de la situation. Les solutions du ministère de l’Enseignement supérieur malgache pour dénouer cette crise sont vivement attendues.

 

Tony A.

Previous

Insécurité alimentaire en Afrique : « nous sommes face au mur de l'urgence », alerte Alessandro Constantino

Next

Niger : tentative de coup d'État choquante contre Bazoum

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

Rédaction

Le vendredi 23 février 2024, a eu lieu à la résidence Cendrillon à Koudougou, le lancement officiel des Ateliers Sankaristes. Lesquels font référence à des sessions de formation, de discussion ou d’éducation basées sur les idéaux et la philosophie de Thomas Sankara, l’ancien président du Burkina Faso. C’est à l’occasion d’une conférence de presse conduite […]

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]