dimanche, juillet 21 2024

Les rumeurs deviennent de plus en plus clameurs. L’ex président burkinabè, Blaise Compaoré, chassé du pouvoir en 2014 suite à une insurrection populaire s’est réfugié en Côte d’Ivoire. Depuis quelque temps, il a émis le vœu de retourner dans son pays. N’ayant pas reçu les garanties de son successeur, il aurait quitté la Côte d’ivoire pour atterrir à Lomé au Togo

Ces derniers mois, la question du retour de Blaise Compaoré dans son pays a alimenté la toile surtout au Burkina Faso. Finalement, l’on apprend que l’ex président burkinabè vient d’élire domicile à Lomé.

Les probables raisons du départ à destination de Lomé

A la faveur des rumeurs, l’ancien président déchu du Burkina Faso serait effectivement à Lomé. Plusieurs sources confirment l’information. La majeure raison évoquée est que Blaise Compaoré ne se sent plus en sécurité en terre ivoirienne.

Aujourd’hui, la vie politique ivoirienne est marquée par une contestation populaire. En effet, la décision d’ADO de briguer un troisième mandat suscite des protestations. Le pays est actuellement sous tension avec des manifestations tous azimuts dans plusieurs coins du pays. Déjà, on déplore des morts lors des dernières protestations.

Cette candidature d’ADO risque de replonger la Côte d’Ivoire dans une nouvelle crise aux conséquences incalculables. Plusieurs autres raisons pourraient expliquer ce repli stratégique de l’ancien homme fort du pays des hommes intègres.

L’excellente relation avec le pouvoir de Lomé

Beaucoup de personnes se posent la question de savoir pourquoi Blaise aurait choisi Lomé. La réponse est toute simple. Les relations entre l’ancien président burkinabè et le président Gnassingbé Eyadema n’étaient pas au beau fixe. En revanche, il entretient d’excellente relation avec le président Faure Gnassingbé.

Il faut souligner qu’à l’avènement de Faure Gnassingbé en 2005, Blaise avait joué un rôle central dans les discussions entre les acteurs politiques togolais. En témoigne les divers accords d’Ouagadougou et en particulier l’APG en 2006.

Il faut également noter que Blaise entretient de très bonnes relations avec certains hommes politiques togolais comme Jean Pierre Fabre et son mentor Gilchrist Olympio. Selon d’autres informations, depuis qu’il est en exil en Côte d’ivoire, Blaise Compaoré effectue des visites éclaires au Togo.

Dans une lettre adressée à Roch Kaboré en avril 2019, Blaise avait exprimé à son successeur sa disponibilité à promouvoir la paix et la réconciliation nationale. Il a proposé son aide dans la lutte contre le terrorisme qui depuis 2015 sévit au Burkina.

Dans ce contexte, cette information en soi ne constitue pas une surprise.

Previous

Togo : des dispositions législatives du gouvernement pour lutter contre la cybercriminalité

Next

Togo : le pays de Faure Gnassingbé, une référence en matière de gestion économique selon la Banque Mondiale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]