jeudi, avril 18 2024

200 000 doses de vaccins covid19 du laboratoire chinois Sinopharm ont receptionnée. En effet, après l’Afrique du Sud, c’est au tour du Sénégal de recevoir ses premières doses de vaccin contre la Covid-19. Il s’agit de 200 000 doses du laboratoire chinois Sinopharm. La cargaison a été réceptionnée en personne par le président sénégalais Macky Sall.

Ces derniers mois plusieurs pays en Afrique ont été sérieusement confrontés à une recrudescence de la pandémie du coronavirus. C’est-à-dire des cas de contaminations et des décès en grand nombre. Certains ont même été exposés à un nouveau variant du virus. Alors des actions urgentes s’imposent.

Reception de vaccins covid19, une nouvelle étape

D’après le président sénégalais Macky Sall, la réception de ces premières doses de vaccins covid19 marque une étape cruciale dans la lutte contre le virus. Alors c’est un jour historique pour le pays qui a désormais de quoi combattre l’ennemi invisible du moment.

« Ce premier lot de 200 000 doses, acquis sur notre propre budget, est destiné à faire face à l’urgence, sans attendre le déploiement du don prévu dans le cadre de l’initiative Covax », a exliqué Macky Sall.

Les premières personnes à bénéficier du vaccin sont le personnel de santé et les personnes de plus de 60 ans souffrant de comorbidité. Il s’agit en tout de 3,5 millions de personnes.

200 000 doses de vaccins covid19 du laboratoire chinois Sinopharm ont receptionnée (2)

D’autres lots de vaccins covid19

Avant d’entamer la campagne de vaccination qui devrait se tenir dans les prochains jours, le gouvernement sénégalais entend acquérir d’autres lots de vaccins covdi19. Par ailleurs, il exhorte les populations à se faire vacciner sans crainte.

« Nous avons déjà entamé le processus d’acquisition d’autres lots de vaccins, dans les toutes prochaines semaines, pour un total de 6,798 millions de doses », a déclaré Macky Sall.

S’agissant des spéculations et rumeurs à propos du vaccin contre la Covid-19, le président Macky Sall a tenu à rassurer les populations sur sa fiabilité. « Ici, c’est la science qui s’exprime et qui est claire. Il n’y a donc aucune raison de s’inquiéter, de douter ou de spéculer sur le vaccin antiCovid », avait-t-il indiqué.

Lire aussi : SÉNÉGAL: LA CASAMANCE TOUJOURS EN PROIE À L’INSÉCURITÉ

Previous

la capitale centrafricaine désormais accessible aux camions de marchandises

Next

Congo: Jacques Mugabo arrêté et remis à la justice militaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

À la rencontre des togolais : L'Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

À la rencontre des togolais : L’Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

Investigateur Africain

Dans un contexte de réforme constitutionnelle majeure, l’Assemblée nationale du Togo s’engage dans une tournée nationale d’écoute et de consultation des populations. Cette démarche vise à favoriser un dialogue inclusif et à recueillir les aspirations des citoyens en vue de remodeler l’avenir politique du pays. Au cœur de cette initiative se trouve la volonté d’impliquer […]

révision constitutionnelle : Faure Gnassingbé défend l'inclusion de tous

Inclusion et dialogue : Faure Gnassingbé défend une Constitution pour tous

Investigateur Africain

Dans un geste audacieux et résolument démocratique, le Président de la République du Togo, Faure Gnassingbé a récemment appelé à un élargissement du dialogue autour de la réforme constitutionnelle en cours. Cette initiative marque un tournant dans l’approche politique du pays et suscite un vif intérêt quant à ses implications sur l’avenir démocratique du Togo. […]

La justice libère deux proches de Mohamed Bazoum

Libération inattendue au Niger : Deux proches de Mohamed Bazoum remis en liberté

Investigateur Africain

Au Niger, une décision inattendue de la justice a secoué le pays ce mardi 2 avril. La justice a ordonné la remise en liberté d’Abdourahamane Ben Hamaye, journaliste au sein de la présidence sous Mohamed Bazoum, et de Mohamed Mbarek, cousin de l’épouse de l’ancien président. Ces deux hommes étaient en garde à vue depuis […]