mercredi, avril 17 2024

Investi officiellement ce lundi 14 décembre, la stabilité en Côte divoire préoccupe Alassane Ouattara. Il s’active déjà pour garantir la paix et la stabilité. Il a annoncé la création dans les jours qui viennent d’un ministère en charge de la Réconciliation nationale.

Depuis les années 2000, la stabilité en Côte divoire est éprouvée, car elle a été longuement secouée par des crises politiques à répétition. La récente a surtout fragilisé le pays. Alors la question de la réconciliation nationale s’est révélée d’une utilité capitale pour la stabilité de la Côte d’Ivoire. Pour bon nombre d’ivoiriens, le président Alassane Ouattara n’aurait pas suffisamment agi pour les réconcilier. De plus, ses initiatives politiques et institutionnelles sont jugées peu efficaces. Par conséquent, cette nouvelle initiative vient donc à point nommé.

Une volonté politique de réconcilier pour la stabilité en Côte divoire

Pour le président, certaines actions gouvernementales témoignent déjà de sa bonne foi quant à l’aboutissement heureux de ce processus. C’est le cas notamment de la récente délivrance d’un passeport ordinaire et d’un passeport diplomatique à son prédécesseur Laurent Gbagbo. A cela s’ajoute la loi d’amnistie d’août 2018 qui a permis la libération de 800 prisonniers de la crise post-électorale.

Pour renforcer la paix et la stabilité Côte divoire, Alassane Ouattara compte privilégier le dialogue. Un dialogue auquel prendra part tous les ivoiriens. Et pour ce faire, un nouveau ministère chargé de la réconciliation est en vue de création. Ce ministère aura la lourde responsabilité d’unir un peuple assez fragilisé par les tensions.

« Afin de consolider davantage la cohésion nationale, j’envisage de créer un ministère en charge de la réconciliation nationale dans les prochains jours », a déclaré le président.

Une mission pas aisée

Selon le président Alassane Ouattara, le ministère en charge de la réconciliation nationale aura pour mission de faire une évaluation des actions gouvernementales sur la question. Son objectif serait la totale stabilité en Côte divoire, le renforcement de la cohésion nationale et de la réconciliation des fils et filles du pays.

« J’invite donc l’ensemble des partis politiques, à saisir cette nouvelle opportunité qui s’offre à tous », a exhorté le président Alassane Ouattara. Ceci permettra d’aboutir à la décrispation du climat politique. Car c’est dans l’inclusion que le processus entamé peut porter dignement fruit. De plus, les législatives prochaines sont prévues d’ici la fin du premier trimestre 2021.

Le président ivoirien a aussi exhorté son Premier ministre, Hamed Bakayoko, à discuter avec les partis politiques pour les impliquer dans cette vision de stabilité en Côte divoire. « J’instruis le Premier ministre de reprendre les discussions avec les partis politiques pour mettre en œuvre les recommandations de la CEDEAO relative à la Commission Electorale Indépendante », a indiqué le président.

Lire aussi : CÔTE D’IVOIRE : ALASSANE OUATTARA PRÊTE ENFIN SERMENT

Previous

Alassane Ouattara, président ivoirien élu, prête enfin serment

Next

Reasons the amish were right about travel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

À la rencontre des togolais : L'Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

À la rencontre des togolais : L’Assemblée Nationale entame une tournée de consultation

Investigateur Africain

Dans un contexte de réforme constitutionnelle majeure, l’Assemblée nationale du Togo s’engage dans une tournée nationale d’écoute et de consultation des populations. Cette démarche vise à favoriser un dialogue inclusif et à recueillir les aspirations des citoyens en vue de remodeler l’avenir politique du pays. Au cœur de cette initiative se trouve la volonté d’impliquer […]

révision constitutionnelle : Faure Gnassingbé défend l'inclusion de tous

Inclusion et dialogue : Faure Gnassingbé défend une Constitution pour tous

Investigateur Africain

Dans un geste audacieux et résolument démocratique, le Président de la République du Togo, Faure Gnassingbé a récemment appelé à un élargissement du dialogue autour de la réforme constitutionnelle en cours. Cette initiative marque un tournant dans l’approche politique du pays et suscite un vif intérêt quant à ses implications sur l’avenir démocratique du Togo. […]

La justice libère deux proches de Mohamed Bazoum

Libération inattendue au Niger : Deux proches de Mohamed Bazoum remis en liberté

Investigateur Africain

Au Niger, une décision inattendue de la justice a secoué le pays ce mardi 2 avril. La justice a ordonné la remise en liberté d’Abdourahamane Ben Hamaye, journaliste au sein de la présidence sous Mohamed Bazoum, et de Mohamed Mbarek, cousin de l’épouse de l’ancien président. Ces deux hommes étaient en garde à vue depuis […]