jeudi, mai 30 2024

Au Sénégal, des risques de tensions sont prévisibles ce vendredi 26 mai 2023 entre l’opposition et le régime de Macky Sall. Pour éviter d’éventuels troubles à l’ordre public dans la capitale, le gouvernement a donc pris des mesures drastiques. Une position ferme qui a été annoncée par le gouvernement en réaction aux déclarations de l’opposant Ousmane Sonko.

En effet, dans une adresse à ses partisans, au lendemain de son procès pour viols, l’opposant Sonko a affirmé mercredi soir, depuis Ziguinchor vouloir mener un combat final contre Macky Sall. Alors il prévoit « marcher sur Dakar » à la tête d’un convoi populaire dénommé « caravane de la liberté ». Allons-nous dans les heures à venir assister à de nouvelles scènes de violences comme ce fut le cas de par le passé ?

Lire Aussi : PROCÈS POUR VIOL AU SÉNÉGAL : OUSMANE SONKO VA-T-IL QUITTER ZIGUINCHOR POUR DAKAR CE LUNDI ?

Réaction officielle après les déclarations d’Ousmane Sonko

Selon les autorités sénégalaises, l’opposant Sonko chercherait à créer une nouvelle déferlante sociale en manipulant la rue comme à son habitude. Sauf que cette fois ci les dispositions sont prises pour que les drames connus auparavant ne soient plus le cas. Le ministre Abdou Karim Fofana estime également qu’il s’agisse d’une fuite en avant opérée par l’opposant pour se soustraire à la justice et engagé un autre combat dans la rue avec des troubles à l’ordre public.

« À la suite de ce procès, Ousmane Sonko prefère peut-être nous attirer dans un piège et essayer de se faire arrêter pour des questions politiques, des questions de troubles à l’ordre public pour éviter l’infamie de se faire arrêter pour des histoires sordides », a-t-il déclaré. Et d’assurer « quoi qu’il en coûte, l’ordre public sera maintenu et nous ne laisserons personne troubler la quiétude des Sénégalais. »

En attendant le délibéré prévu pour le 1er juin, dix ans de prison ont été requis contre l’opposant Ousmane Sonko. En cas de confirmation, son éligibilité pour les prochaines échéances électorales serait compromise. « Je dis à Macky Sall que nous n’avons pas le temps de mener une vendetta. Son seul salut est de rendre au Sénégal ce qu’il lui a donné et d’éviter un bain de sang et des cassures sociales inutiles », avait interpellé pour sa par Ousmane Sonko.

La Rédaction

Previous

Approvisionnement en essence au Nigéria : la raffinerie Dangote mise en service

Next

Choc en Ouganda : La peine de mort menace les homosexuels !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Oligui Nguema à Paris : un nouvel élan pour le partenariat Franco-Gabonais ?

Investigateur Africain

Le président de transition du Gabon, Brice Clotaire Oligui Nguema, a entamé ce mardi 28 mai une visite de travail de cinq jours en France. Ce séjour, qui s’articule autour de trois volets – économique, politique et mémoriel – vise à renforcer et relancer le partenariat bilatéral entre Libreville et Paris. La visite du président […]

Bassirou Diomaye Faye attendu en visite au Togo ?

Diplomatie Ouest-Africaine : Le Togo, prochaine destination de Faye ?

Investigateur Africain

Le nouveau président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, élu en mars dernier, effectuera une visite officielle à Ouagadougou ce jeudi 30 mai. Cette visite, qualifiée d’« amitié et de travail », marque une étape significative dans la politique extérieure du Sénégal vis-à-vis de ses voisins de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). Le déplacement de M. […]

Les OPUIS AWARDS 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Les OPUIS Awards 2024 : Une première édition réussie au Burkina Faso

Investigateur Africain

Le 25 mai 2024, Ouagadougou a été le théâtre d’un événement mémorable : la première édition des OPUIS AWARDS. Organisée par l’Observatoire Panafricain pour l’Unité, l’Intégration et la Souveraineté (OPUIS), cette cérémonie a célébré l’excellence et l’engagement des leaders burkinabés dans divers domaines. Il s’agit notamment de l’éducation, la culture, l’environnement et la justice sociale. […]