lundi, juillet 22 2024

Romadoumngar Nialbe Félix envisage briguer la magistrature suprême. Au-delà de la candidature unique proposée par l’opposition, l’Union pour le Renouveau et la Démocratie (URD) entend apparemment faire cavalier seul. En effet, le parti a investi jeudi dernier, le chef de file de l’opposition Romadoumngar Nialbé Félix comme son candidat pour la présidentielle prochaine.

Pour cette nouvelle consultation électorale prévue pour le 11 avril prochain, le président sortant président Idriss Déby Itno est candidat à sa propre succession. Une énième candidature après avoir effectué plus de 30 ans au pouvoir. L’opposition pourrait-elle arriver à déloger ce grand baobab lors de ce scrutin ? Difficile pour le moment d’en être assuré quand on voit déjà les dissensions présentes au sein de la classe politique de l’opposition.

Rallier autour de Romadoumngar Nialbé Félix

Pour représenter les couleurs de son parti à la présidentielle prochaine, Romadoumngar Nialbé Félix a reçu le plein soutien de son parti. Lors du congrès, il a été même réélu à la tête du parti. Outre cela, Romadoumngar Nialbé Félix compte fédérer autour de sa candidature plusieurs partis de l’opposition.

« D’ici le 10, nous allons nous retrouver pour annoncer une plateforme qui va nous permettre d’aller ensemble à la présidentielle, et pas en ordre dispersé comme par le passé », a fait savoir Romadoumngar Nialbé Félix. Cela lui permettra assurément d’avoir de grandes chances pour battre le président sortant.

Une opposition divisée

A quelques pas de la présidentielle, cette candidature du leader de l’URD sème déjà le vent de la confusion au sein de la classe politique de l’opposition. A en voir l’évolution de la situation chaque camp de l’opposition tente de tirer le drap de la candidature unique vers son candidat.

Aussi, beaucoup de partis ne sont pas encore prêt à s’inscrire dans la logique de s’aligner derrière la candidature de Romadoumngar Nialbé Félix. Ce qui fragilise d’ores et déjà les performances à venir de cette opposition.

« La candidature aux élections présidentielles, c’est pour tous les Tchadiens », a rappelé Romadoumngar Nialbé Félix à ses détracteurs. Alors il ne fait simplement qu’exercer son droit, celui de pouvoir se présenter comme candidat ».

Lire aussi : TCHAD: L’OPPOSITION BIENTÔT DANS LES RUES

Previous

Législatives: des dissensions au sein de la COD 2020 en Centrafrique

Next

Justice et pardon en Côte d’Ivoire: les vœux des diplomates à Alassane Dramane Ouattara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]