mardi, juin 18 2024

La reprise des classes au Rwanda est repoussée. En effet, la pandémie de la Covid-19 continue de faire des siennes. Alors le gouvernement rwandais a décidé de prendre certaines précautions. Il a donc ordonné la fermeture des écoles dans la capitale Kigali. Conséquence, un report de la rentrée pour certains apprenants et une suspension des cours pour d’autres.

Ces dernières semaines la capitale Kigali est confrontée à une hausse des cas de contamination. Il en est de même pour le nombre de décès qui se multiplie. Cette situation est donc inquiétante pour les autorités qui se doivent de réagir avec fermeté. Ceci afin d’éviter surtout que le pire se produise en milieu scolaire où le risque de contamination est grand.

De nouvelles mesures pour la reprise des classes au Rwanda

Pour mieux faire face à cette remontée drastique plusieurs institutions scolaires ont dû fermer leurs portes. C’est le cas pour les écoles maternelles, celles primaires et secondaires. Cette suspension momentanée va durer environ deux semaines ou plus.

Au-delà de cet aspect, la capitale est de nouveau sous confinement. Les lieux de cultes et commerces non-essentiels sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Les déplacements quant à eux sont aussi restreints et n’engagent que ceux strictement nécessaires.

Comme on peut s’y attendre, même si cette action gouvernementale est utile et importante, elle suscite un petit mécontentement chez les parents d’élèves.

Une formation saccadée dû au report de la reprise des classes au Rwanda

Pour les parents d’élèves ces « va et vient » incessants commencent sérieusement par lasser. Car ces mesures gouvernementales empêchent d’une certaine manière les élèves d’avoir un rythme d’apprentissage constant. Au final, les élèves accusent un sérieux retard dans leur formation. Surtout avec ce nouveau report de la reprise des classes au Rwanda.

« Ça nous a surpris, parce qu’on a fait des sacrifices pour que les enfants retournent à l’école. On a dépensé de l’argent pour les frais de scolarité et le matériel », s’est plaint Jean De Dieu Umuhoza.

Et de rajouter « quand ils annoncent ça à la dernière minute, personne ne peut s’en réjouir, et personnellement je suis contrarié ».

Lire aussi : RWANDA / COVID-19 : LE GOUVERNEMENT PREND DE NOUVELLES DISPOSITIONS

Previous

48 heures de plus pour les candidats aux Législatives ivoiriennes

Next

Grogne sociale en Tunisie : la capitale atteinte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]