mercredi, février 28 2024

Les activités dans le cadre de l’élection présidentielle au Tchad avance à grand pas. Les différents candidats dont le président sortant Idriss Déby Itno, sont en plein pieds dans la campagne. Comme ç l’accoutumé les aspirants au pouvoir font des promesses ainsi que des déclarations auprès des votants.

Ainsi, lors de son récent meeting, le chef de l’Etat Idriss Deby a fait une déclaration. Cependant, certains de ses propos dans le cadre de la présidentielle au Tchad déferlent la chronique.

Présidentielle au Tchad, les propos  déferlants de Idriss Déby Itno

« Ni ori lekou hak !!! Damboula hanakou («Je vous envoie chier! Je vous en***») », c’est la phrase qui a déclenché tout ce remous sur les réseaux sociaux. Pour l’opposant tchadien, Ngarledji Yorongar, le président serait allé trop loin cette fois.

Ceci d’autant plus que ces propos en arabe ont été insultants voire très méprisants. Par conséquent, c’est normal que les opposants du Tchad soient en colère car ils ont été souillés par ces allégations. « Ce n’est pas croyable, un chef d’État ne peut pas dire des choses pareil. Ils nous insulte tous », a déclaré Ngarledji Yorongar. Et rajouter « ça ne se dit pas ».

Présidentielle au Tchad, Idriss Déby soutenu par ses partisans

Du côté du camp présidentiel, on se défend en estimant que les propos d’Idriss Déby ont été simplement et purement sortis de leur contexte. De plus, les opposants en exil étaient les principaux visés.

« Ce n’a rien d’insultant pour quiconque a vécu ou vit au Tchad. Donc ces apatrides, ou ces antipatriotes-là font feu de tout bois pour salir l’image du Tchad. Le président de la République, candidat du consensus, a voulu simplement dire en ces termes : arrêtez de fantasmer, le Tchad n’est pas à vendre », a expliqué Jean-Bernard Padaré, le porte-parole du parti présidentiel et de la campagne électorale d’Idriss Déby.

 

Previous

Côte Ivoire/Décès de Hamed Bakayoko: deuil national de huit jours décrété

Next

Tchad: Idriss Déby en campagne pour sa réélection

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]