mercredi, février 28 2024

La primature togolaise a désormais un nouveau visage, il s’agit de Victoire Tomegah Dogbe. Par décret présidentiel, la ministre Victoire Sidémého Dzidudu Dogbe Tomegah a été nommée ce lundi, 28 septembre 2020, Premier ministre de la République du Togo.

Le Togo regorge d’énormes femmes influentes et compétentes. Et le mérite est revenu à l’une d’entre elles, d’être portée à ce poste. Il y a donc lieu de s’intéresser sur ce qui fait la force et la particularité de la Première cheffe de gouvernement.

Une nomination à caractère historique

Madame Victoire Tomegah Dogbe est la première femme nommée Premier ministre. Il y a quelques heures, elle occupait le poste de ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes. Ce, dans le gouvernement de Komi Sélom Klassou qui a remis sa démission le 25 septembre dernier.

La cheffe du gouvernement est actuellement la première et seule femme à prendre les rênes de la direction du Cabinet du Président de la République. Elle a été portée à ce poste le 15 mai 2009 décret présidentiel.

La nomination d’une femme au poste de Premier Ministre témoigne une fois encore la volonté du chef de l’Etat Faure Essozimna Gnassingbé, à promouvoir la gente féminine. De plus en plus, les femmes occupent d’importants postes stratégiques et de responsabilités.

Dans la foulée, Madame Sandra Ablanda Ahouéfavi Johson a été nommée  Secrétaire Générale de la présidence. A ce nouveau poste s’ajoute ses fonctions de ministre déléguée en charge de la Cellule du Climat des Affaires (CCA).

Victoire Tomegah Dogbe, une carrière politique impressionnante

Née le 23 décembre 1959 à Lomé, la nouvelle Première ministre, Victoire Tomegah Dogbe est une femme politique. Sa carrière politique a débuté en 2008, alors qu’elle représentait le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Bénin.

En effet, elle fut appelée par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbe et le Premier Ministre de l’époque, Gilbert Houngbo. Ces derniers lui ont donc confié la charge du ministère du Développement à la base qui venait d’être crée au Togo.

Depuis lors, elle conserve ce poste jusqu’à sa nomination au poste de Premier ministre. L’appartenance politique de Victoire Tomegah Dogbe est l’Union pour la République (UNIR), le parti au pouvoir.

Le 25 juillet 2013, elle a été élue députée dans la circonscription électorale de la préfecture de Vo. Une localité acquise à l’opposition togolaise. Très rapidement, elle abandonne l’hémicycle pour s’atteler à ses tâches de ministre et directrice de cabinet de la présidence.

En rappel, la nouvelle Cheffe du Gouvernement togolais est gestionnaire de profession. Elle a débuté son parcours universitaire en 1978 à l’Université du Benin, actuelle Université de Lomé.

Previous

Covid-19 : l’OMS donne les raisons du faible taux des contaminations a la covid 19 en Afrique

Next

Côte d'Ivoire/Présidentielles 2020 : en précampagne, Alassane Ouattara rassure les ivoiriens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]