lundi, juillet 22 2024

Pour combattre efficacement le phénomène de terrorisme sur ses terres, un nouveau projet de loi sur le statut de l’armee du Niger vient d’être adopté à l’Assemblée nationale. Il devrait œuvrer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats nigériens.

L’initiative émane du chef suprême des armées, le président Mahamadou Issoufou. Le Niger, tout comme les autres pays du Sahel, n’a pas été épargné par le terrorisme. Ce pays fait face depuis quelques années à des défis sécuritaires majeurs dont le terrorisme constitue l’un des aspects les plus saillants. C’est dans cette optique que des solutions sont activement recherchées à différents niveaux pour y mettre un terme.

Une augmentation de l’effectif de l armee du Niger

Durant les cinq prochaines années, les effectifs de l’armee du Niger vont doubler. L’annonce a été faite par le ministre de la Défense nationale, Issoufou Katembe devant les députés samedi dernier. Par conséquent, ces effectifs vont passer de 25 000 actuellement à 50 000 soldats.

Cette décision d’accroissement d’effectif est liée à la lutte drastique menée contre le terrorisme. Ce pari, le président Mahamadou Issoufou veut à tout prix le remporter. Ceci afin de mieux faire face aux incessantes attaques terroristes et protéger ses quatre frontières. C’est-à-dire celle avec le Mali, le Burkina Faso, le Nigeria et la Libye.

De nouvelles dispositions

Pour donner vie à ce nouveau projet ambitieux de nouvelles dispositions sont en train d’être prises par les autorités nigériennes. Cela concerne donc la multiplication des centres d’instruction militaire dans les huit régions du pays. L’objectif serait de mieux former les nouvelles recrues. A cela s’ajoute, l’augmentation du nombre d’encadrants militaires.

En début d’année 2021, une école d’état-major sera aussi ouverte. Des écoles de formation d’officiers et de sous-officiers seraient également crées. Désormais avec le nouveau projet de loi, les militaires en service dans l armee du Niger ne pourront aller à la retraite qu’à l’âge de 52 ans. De plus, de nouveaux critères innovants jouent en termes d’évolution de carrière des militaires.

Lire aussi : NIGER : INHUMATION DE L’ANCIEN PRÉSIDENT TANDJA, LE PANÉGYRIQUE POSTHUME DE ISSOUFOU

Previous

Politique: le RHDP apprête déjà ses armes pour les législatives ivoiriennes 2021

Next

Togo : quand la dynamique Monseigneur Kpodzro déboussole l’opposition pour consolider le pouvoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Partenariat de poids : La Turquie et le Niger renforcent leurs liens stratégiques

Investigateur Africain

Avec la visite d’une forte délégation turque à Niamey le mercredi 17 juillet 2024, le Niger et la Turquie ont montré leur volonté de renforcer leurs relations bilatérales. Cette délégation, comprenant des ministres des Affaires étrangères, de la Défense, de l’Énergie et du Renseignement, a rencontré le chef du Conseil National pour le Salut du […]

dozos : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Scandale au Mali : Pratique de cannibalisme parmi les forces armées ?

Investigateur Africain

Des pratiques dozos dans l’armée malienne ? Depuis le mardi 16 juillet 2024, une vidéo perturbante fait le tour des réseaux sociaux au Mali. On y voit un homme en uniforme militaire malien, arborant clairement les insignes des Forces armées maliennes (Fama), en train d’éventrer un cadavre pour en extraire et manger le foie. Les […]

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Crise gouvernementale au Kenya : le président Ruto en difficulté après le remaniement

Investigateur Africain

Une semaine après avoir dissous son gouvernement, le président Ruto William du Kenya se retrouve dans une impasse politique croissante alors qu’il peine à former un nouveau cabinet ministériel. Malgré ses promesses d’un gouvernement élargi et d’un dialogue national inclusif, peu de volontaires se manifestent pour collaborer avec son administration intérimaire. Chris Kinyanjui, secrétaire général […]