jeudi, juin 13 2024

La violence des affrontements entre forces armées centrafricaines et groupes rebelles ont poussé plusieurs citoyens à fuir leurs localités. Plusieurs déplacés centrafricains ont donc trouvé refuge à l’étranger et d’autres en brousse. Mais vu l’ampleur des dégâts et la psychose qui règne actuellement beaucoup préfèrent ne plus retourner dans leur communauté de base.

Pire encore la situation humanitaire des déplacés centrafricains est désastreuse. Les rebelles regroupés en coalition CPC asphyxient tant bien que mal la capitale Bangui. Celle-ci est privée d’approvisionnement, ce qui ne facilite pas le travail des humanitaires. Alors les déplacés centrafricains manquent de tout. Mais l’envie de rester à l’abri des violences est plus que grande.

Situation critique des déplacés centrafricains mais un retour non envisagé

S’agissant de leur retour, les déplacés centrafricains ignorent comment faire pour subsister après avoir tout perdu. Difficile pour eux de se reconstruire facilement. Tout est parti en fumée. « Tout est cassé dans le village, les toits, les portes des maisons, j’ai trop peur d’y retourner », a confié Anne, une refugié.

« Sur le village qui a été attaqué, il n’y a plus personne, tout est cassé. Là-bas, c’est tellement horrible. Il y a des obus qui sont tombés et qui n’ont pas éclaté. Les gens ont peur de revenir là-bas », a confirmé Honoré Bassangou, coordonnateur du site de déplacés. Le gouvernement de Faustin Touadéra pour sa part affirme s’activer pour un rapide retour à la normal.

Lire aussi : CENTRAFRIQUE: LA VILLE DE BOUAR REPRISE PAR LES FACA

Previous

Mali / Minusma: le contingent togolais écroué par les terroristes

Next

Attaques des togolais de la Minusma: la compassion de Faure Gnassingbé aux soldats togolais blessés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]