samedi, mars 2 2024

Lors de la 78ème Assemblée Générale des Nations Unies, le Togo s’est distingué par une voix forte et un message clair : la paix doit prévaloir. Le ministre Dussey Robert, en charge des Affaires étrangères, a pris la parole devant l’auditoire international réuni à New York pour partager la vision de son pays le Togo, une nation qui se dresse résolument contre les conflits et qui plaide pour la résolution pacifique des différends.

Dans un discours passionné et empreint de conviction, le ministre Dussey a mis en lumière l’engagement du Togo en faveur de la paix mondiale. Ceci tout en appelant à l’unité et à la solidarité pour prévenir les guerres et promouvoir un avenir de stabilité et de prospérité pour tous et principalement dans la sous-région ouest africaine. Cette dernière est marquée ces dernières années par une insécurité grandissante à laquelle s’ajoute des instabilité politiques dans plusieurs pays. C’est le cas notamment au Mali, en Guinée, au Burkina Faso, au Niger et récemment au Gabon.

La paix dans l’ADN du Togo clame le ministre Dussey

Au cœur de l’arène diplomatique mondiale, la position du Togo exprimée par le ministre Dussey est claire. « Le Togo soutient les efforts de paix en Afrique ». Et la donne n’est pas prête de changer. « Jamais le Togo a fait la guerre à ses voisins. Jamais le Togo a agressé ses voisins ou un quelconque pays. Jamais le Togo a servi de base arrière pour une quelconque agression contre un pays frère. Le Togo est un pays de paix. La paix est dans l’ADN du peuple togolais », a martelé le ministre Dussey.

Les exemples d’un Togo artisan de paix à l’échelle national comme internationale sont légion. On peut citer entre autres, la médiation du président de la république togolaise Faure Gnassingbé ayant permis la libération le 6 janvier dernier, des soldats ivoiriens arrêtés au Mali. On peut également citer les différents pourparlers de paix qui ont eu lieu sur son territoire ayant pour bénéfice de dénouer bien de conflits complexes.

En somme, le Togo de Faure Gnassingbé est un pays de paix et s’oppose à la guerre quel que soit les raisons. Cet attachement du Togo à la préservation de la paix est ancré dans son histoire, sa culture et sa vision de développement. Le pays considère la paix comme un bien inestimable à protéger non seulement pour lui-même, mais aussi pour contribuer à la stabilité et à la prospérité de la région et du monde.

Lire Aussi : HAUSSE DES PRIX DU CIMENT AU TOGO : VOICI LA RÉPONSE DÉCISIVE DU GOUVERNEMENT

Une nouvelle ère pour l’Afrique

Le ministre Dussey a saisi cette occasion pour interpeller l’assistance à une culture poussée de la paix. Aussi, l’heure est à la reconsidération des relations avec le continent africain, qui longtemps abusé n’aspire qua des relations plus saines et gagnantes avec ses différents partenaires. Ceci dit, le paternalisme encore envers de nombreux États africains doit cesser.

« Les ingérences extérieures sont conflictogènes et facteurs de crise en Afrique. Elles complexifient généralement la recherche de solutions à nos crises et fragilisent les initiatives des solutions africaines aux crises africaines. Elles ne sont plus les bienvenues dans une Afrique qui a conscience de ses problèmes de paix, de sécurité et de développement. L’Afrique ne veut plus des ingérences extérieures. L’Afrique veut rester elle-même et maitre de son destin ».

Selon le ministre Dussey, l’Afrique est dans une nouvelle ère en matière de relation. Par conséquent elle n’entend plus dans la nouvelle dynamique restée dans l’ombre d’une quelconque grande puissance. Et s’il y a une chose cruciale à faire par les États du monde en ce moment, ce serait d’investir plus dans la paix que dans la guerre.

 

Tony A.

Previous

Poulet local en Guinée : toute la filière menacée de disparition

Next

Retrait des troupes : La France prévoit-elle de déstabiliser le Niger ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Grève générale à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Tensions mortelles à Conakry: Les revendications syndicales sèment le chaos

Rédaction

La Guinée fait face à une grève générale illimitée, marquée par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre. Les tensions ont déjà fait deux morts et plusieurs blessés. Ce mouvement de protestation, largement suivi à travers le pays, reflète le mécontentement généralisé de la population face à la situation politique et économique du pays, […]

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rage Ouvrière : Les syndicats tchadiens défient le gouvernement

Rédaction

Contre la récente augmentation drastique des prix du carburant, les syndicats tchadiens ont décidé de maintenir leur mouvement de grève. Cette décision constitue un défi direct au gouvernement, qui est accusé d’ignorer les préoccupations des travailleurs. Pendant ce temps, la population tchadienne, confrontée à des difficultés croissantes, exprime son mécontentement face à cette situation économique […]

Afrique du Sud : l'envoi de troupes en RDC pour la SADC divise l'opinion

Débat enflammé en Afrique du Sud : l’envoi de troupes en RDC divise l’opinion

Rédaction

Alors que les funérailles du président namibien Hage Geingob se déroulaient à Windhoek ce dimanche, plusieurs chefs d’État présents ont saisi l’occasion pour discuter du conflit en cours dans l’est de la RDC. La participation de l’Afrique du Sud à la force déployée par la SADC a suscité de vives critiques, en particulier après la […]