jeudi, juin 13 2024

la junte militaire au Mali s’installe davantage à travers des nominations. En effet, visiblement, on se dirige vers une transition militaire au Mali, au lieu d’une transition civile comme recommandée par la CEDEAO. Et pour cause, la junte au pouvoir s’impose, en procédant à des nominations ce mercredi. Des nominations qui interviennent alors que des pourparlers doivent se tenir ce week-end pour déterminer l’architecture de cette transition.

La junte militaire au Mali  a procédé ce mercredi à la nomination de plusieurs personnes à des postes clés au sein de l’armée. Le Général Souleymane Doucouré, ex-chef d’état-major de l’armée de l’air est nommé Secrétaire Général au ministère de la Défense. Le Général Oumar Diarra est nommé chef d’état-major général des forces armées maliennes (FAMA).

la junte militaire au Mali s’installe davantage à travers des nominations

La la junte militaire au Mali nomme des civils

Deux personnalités civiles ont également été nommées à des postes clés par la junte militaire au Mali au sein du CNSP. Il s’agit de Cheick Oumar, Conseiller spécial chargé de l’information et de la communication. Une autre, en la personne du Docteur Youssouf Coulibaly nommé Conseiller spécial chargé des affaires juridiques.

En ayant procédé à ces nominations ce mercredi, la junte au pouvoir veut se structurer encore plus. Raison : les militaires se voient déjà dans le schéma qu’ils ont défini, c’est-à-dire diriger eux-mêmes la transition.

Vers une transition de la junte militaire au Mali

Ces nominations leur permettront donc de se structurer et d’avoir une équipe pour conduire la transition , en leur sein. D’ailleurs, ce n’est pas pour laisser la transition aux civils que le Colonel Assimi Goita a été désigné chef de l’Etat. Celui-ci, qui se fait très discret, pourrait conduire cette transition pendant deux ans au moins.

Plusieurs autres nominations ont eu lieu au sein de l’armée. La junte militaire au Mali a placé à des postes stratégiques des hommes surs qui ont participé au mouvement du 18 août. Le Général Doucouré étant nommé au Secrétariat du ministère de la Défense, l’armée de l’air pourrait être confiée de son adjoint. Celui-ci n’est tout autre que le Colonel Ismaël WAGUE, porte-parole du CNSP.

LIRE AUSSI : MALI : QUI EST ASSIMI GOITA, L’HOMME FORT DE BAMAKO ?

Previous

Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres reconnait et loue les efforts des femmes dans la lutte contre le covid-19

Next

le président Macron dans un dilemme à cause du 3ème mandat de Ouattara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]