jeudi, juin 13 2024

La coopération Togo-UE est en bonne progression et fait surtout des heureux. Pour preuve, les travaux d’appui aux promoteurs des projets retenus lors du premier FETUE 2019 viennent d’être lancés. L’initiative est le fruit de la laborieuse coopération entre le Togo-UE. La rencontre de démarrage de ces activités a eu lieu le mardi 17 novembre 2020.

Ladite rencontre a été présidée par Madame le Ministre, Secrétaire Générale de la Présidence. Elle a également été marquée par la présence du Chef de Coopération de la DUE et du Chef de mission du cabinet BAGE SARL. Cette démarche intervient suite à la réussite formidable de la première édition du Forum Economique Togo-Union Européenne (FETUE). L’évènement s’était tenu à Lomé, les 13 et 14 juin 2019, sous le Haut Patronage du Président de la République,Faure Gnassingbé.

Coopération Togo-UE, une assistance utile

Pour porter assistance pratique aux porteurs de projets retenus lors du FETUE, le gouvernement togolais a recruté un cabinet d’experts. Il s’agit en l’occurrence du cabinet BAGE SARL. Celui-ci a été sélectionné avec l’appui de la Délégation de l’Union Européenne au Togo (DUE).

Le cabinet aura pour charge d’opérer un suivi constant de tous les porteurs de projets ayant participé audit forum. Aussi, il s’agira d’accompagner ces porteurs de projets dans la restructuration de leurs plans d’affaires. Ceci en vue de disposer des dossiers solides facilement défendables devant les institutions financières. Il s’agit là d’un des avantages de la coopération Togo-UE.

Des rendus de qualité

Pour mener à bien sa mission, le cabinet BAGE SARL mobilisera une équipe de 15 experts. C’est-à-dire des spécialistes dans différents domaines. Il s’agit, entre autres, des experts comptables, des managers de projets, des agroéconomistes et des ingénieurs industriels.

Au final, les travaux devraient permettre d’outiller ces porteurs de projets aussi bien dans la gestion d’entreprise, la gestion de la dette et sur d’autres aspects techniques. Cela aura pour finalité une meilleure gestion de leurs entreprises. En tout, 125 projets sont retenus pour bénéficier de cette assistance technique issue de la coopération Togo-UE.

Outre cela, les bénéficiaires de cet accompagnement seront en mesure de présenter des projets restructurés facilement sujet à des levées des fonds. Ce qui à terme facilitera la réalisation du Plan National de Développement (PND), fruit d’une étroite collaboration du Togo avec ses partenaires dont l’UE.

Lire aussi : DIPLOMATIE : ROBERT DUSSEY A TRANSMIS LE MESSAGE DE FAURE GNASSINGBÉ AU PRÉSIDENT MALIEN BAH N’DAW

Previous

Contestation politique en Guinée : l'opposition perd peu à peu sa voix

Next

Soudan : Sadeq al-Mahdi a rendu l’âme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]