lundi, février 26 2024

Après cette élection présidentielle Nigérienne et la proclamation des résultats du second tour par la Céni, la journée du mercredi 24 février 2021 a été marquée par d’importants troubles. L’opposition conteste fortement la victoire du candidat du parti au pouvoir Mohamed Bazoum. Par conséquent des échauffourées ont eu lieu dans la ville.

D’après les résultats provisoires de cette élection présidentielle Nigérienne, avancés par la Céni, le candidat du PNDS a eu raison de son adversaire avec près de 56% des voix. Le candidat du RDR Tchanji Mahamane Ousmane, a lui gagné un peu plus de 44% des suffrages.

Des violents affrontements à la suite de cette élection présidentielle Nigérienne

Pour manifester leurs mécontentements par rapport aux résultats provisoires de cette élection présidentielle Nigérienne, plusieurs partisans de l’opposition ont pris d’assaut les rues de la capitale.

Des pneus ont été brulés dans certains endroits de la ville. Plusieurs boutiques ont également été saccagées. Mais ces dernières heures le calme semble revenu.

Des jets de pierres ont aussi été au cœur des échanges entre forces de l’ordre et les fauteurs de troubles. Le procureur de la République pour sa part assure que les responsables de ses troubles à l’ordre public répondront de leurs actes face à la justice. Certaines personnes ont même été déjà interpellées

Des recours en vue

Pour l’opposition, principalement Mahamane Ousmane, sa victoire à cette élection présidentielle Nigérienne lui aurait été volée par le parti au pouvoir comme c’est le cas la plupart du temps en Afrique.

Il estime par ailleurs que plusieurs fraudes graves ont été commises. De plus il aurait obtenu d’après la compilation de certains procès-verbaux environ 50.3% des voix.

Alors il compte bel et bien revendiquer sa victoire. Il promet d’utiliser tous les moyens possibles pour obtenir ce qui lui est dû. C’est-à-dire ceux légaux. Mohamed Bazoum quant à lui face à l’immensité des défis, entend collaborer avec son adversaire.

Pour l’instant le peuple est encore soumis à la validation finale des résultats par la Cour Constitutionnelle.

Lire aussi : NIGER/PRÉSIDENTIELLE: MAHAMANE OUSMANE REJETTE CATÉGORIQUEMENT LA VICTOIRE DE MOHAMED BAZOUM

Previous

Ghana/Covid-19: le pays reçoit sa première livraison au monde de vaccins du dispositif Covax

Next

Présidentielle au Bénin: les positionnements des duos enfin connus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

BURKINA FASO : LES ATELIERS SANKARISTES PRENNENT VIE A KOUDOUGOU

Rédaction

Le vendredi 23 février 2024, a eu lieu à la résidence Cendrillon à Koudougou, le lancement officiel des Ateliers Sankaristes. Lesquels font référence à des sessions de formation, de discussion ou d’éducation basées sur les idéaux et la philosophie de Thomas Sankara, l’ancien président du Burkina Faso. C’est à l’occasion d’une conférence de presse conduite […]

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]