vendredi, février 23 2024

Dans un contexte marqué par une insécurité grandissante dans la région du Sahel, les autorités maliennes ont acté la création très prochaine de l’école de guerre du Mali (EGM). Le projet de loi portant création de l’école de guerre a été adopté le jeudi 23 septembre 2021 par le Conseil national de transition (CNT).

Mais pour bon nombre d’observateurs, la création de cette école de guerre laisse planer plusieurs interrogations. Quelles intentions se cachent derrière la mise en place de cette école de guerre du Mali ? Qui seront les formateurs ? Les nouvelles autorités maliennes se montrent rassurantes.

L’école de guerre du Mali, une priorité

Pour les autorités de la transition malienne, la création de l’école de guerre du Mali était un impératif. Car il s’agit avant tout de combler le déficit en cadres supérieurs de l’armée. C’est aussi selon elles, l’opportunité de pouvoir former ses propres soldats au Mali et d’éviter des conflits internes. En d’autres termes une autonomie retrouvée vis-à-vis de l’étranger.

Outre cela, la création de l’école de guerre du Mali devrait permettre au pays de muscler voire de renforcer davantage son arsenal sécuritaire. Ce qui rendrait le pays plus apte à lutter efficacement contre le terrorisme.

L’école de guerre du Mali aura également vocation à servir de cadre de recherche sur les stratégies de défense et de sécurité. Ses recherches se feront en parfaite collaboration avec le milieu universitaire. Sont conviés à se faire former à cette école, les officiers supérieurs des forces de défense et de sécurité de l’armée, de la police et de la gendarmerie. Certains cadres civils, y ont aussi leur place.

A lire aussi: AFFAIRE WAGNER : POURQUOI CETTE DÉFERLANTE DE PRESSION SUR LES AUTORITÉS MALIENNES ?

Des instructeurs français

Pour ceux qui espéraient voir les instructeurs russes du groupe Wagner former d’office les cadres de l’armée malienne c’est la désillusion. Le bras de fer actuel entre la junte au pouvoir et la France sur l’arrivée possible du groupe russe au Mali n’a pas encore empêché toute collaboration des deux entités.

Ceci dit, c’est à une entreprise française composée d’anciens militaires que revient le mérite de former les futurs cadres de l’armée malienne. Pour faire de cette école de guerre du Mali une réalité, le gouvernement compte dépenser plus de 2,5 milliards de francs CFA environ.

La date d’exécution des travaux ainsi que le site de construction n’ont pas encore été dévoilés par les autorités en place.

A lire aussi: WAGNER AU MALI : LA JUNTE AU POUVOIR TACLE SÈCHEMENT LE NIGER

La Plume

Previous

Bénin: y a-t-il véritable réconciliation entre Talon et Yayi ?

Next

Rencontre Europe-Afrique: la 14ème édition se profile à l’horizon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l'avenir

Tournant Politique au Gabon : Le PDG d’Ali Bongo se réinvente pour affronter l’avenir

Rédaction

Le Parti démocratique gabonais (PDG), longtemps au pouvoir sous l’égide du président déchu Ali Bongo, entreprend un exercice inédit d’introspection les 23 et 24 février 2024. Ces assises, placées sous le thème de « l’autocritique et de la refondation », marquent un tournant majeur pour cette formation politique historique. Après avoir été ébranlé par les secousses du […]

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Réponse Présidentielle : Biya augmente les salaires et les aides familiales au Cameroun

Rédaction

Le président camerounais, Paul Biya, a récemment annoncé des mesures visant à atténuer les effets de la hausse des prix des carburants sur les populations. En effet, ces dernières semaines ont été marquées par une augmentation significative des tarifs à la pompe, entraînant une pression financière accrue sur les ménages. Dans cette optique, le gouvernement […]

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l'ordre politique

Crise au Sénégal : Les manœuvres de Macky Sall pour rétablir l’ordre politique

Rédaction

Depuis le début des troubles politiques au Sénégal, les regards se tournent vers Macky Sall, président en fonction, en attente de son plan de sortie de crise. Dans un éditorial percutant publié ce mardi, le directeur de publication de « Jeune Afrique », Marwane Ben Yahmed, lève le voile sur les intentions du président sénégalais […]