jeudi, juin 13 2024

Avant de rendre officiellement le pouvoir au nouveau président élu Mohamed Bazoum, un dernier message de Mahamadou Issoufou a été adressé à la nation. Ceci afin d’exprimer toute sa reconnaissance pour ces dix dernières années au pouvoir. C’était le mercredi 01 avril 2021.

La cérémonie d’investiture du nouveau président de la République du Niger, Mohamed Bazoum est prévue pour ce vendredi 02 avril 2021. Mais elle se tiendra sous haute sécurité. L’évènement devrait connaitre la participation de plusieurs chefs d’Etats et autres illustres personnalités.

Le dernier message de Mahamadou Issoufou, une véritable reconnaissance

Dans son message à la nation, le président sortant a fait un récapitulatif de son parcours à la tête de la nation nigérienne. « Ce fut pour moi un immense honneur. Depuis 1960, soit depuis plus de soixante ans, je suis le neuvième à avoir eu cet honneur. Je mesure donc la chance que la vie m’a offerte, en me permettant de réaliser un vœu que je caressai depuis ma plus tendre enfance : être Président de la République » avait-il déclaré.

Il a par ailleurs évoqué la tentative de coup d’Etat déjouée à quelques heures de l’investiture du nouveau président démocratiquement élu. « En dix ans, nous avons dû faire face à quatre tentatives de coup d’Etat dont la dernière, en date, est intervenue dans la nuit du 30 au 31 Mars 2021… C’est, à n’en point douter, une tentative désespérée de reprendre, par les armes, le pouvoir des mains de ceux qui l’ont conquis dans les urnes » avait-il souligné.

Vers une modernisation politique

Pour Mahamadou Issoufou, l’élection du Président Bazoum représente fortement un pas important vers la modernisation politique. C’est-à-dire une véritable alternance politique au sommet de l’Etat gage de la démocratie. En clair, tout Nigérien, quelle que soit son origine ethnique, peut espérer désormais être Président de la République peut-on déduire du dernier message de Mahamadou Issoufou.

Cet espoir est une contribution importante à la consolidation des institutions démocratiques et républicaines, un des axes du programme de renaissance et au renforcement de l’unité nationale », a indiqué Mahamadou Issoufou. « Je me réjouis de ce que cette consolidation se reflète dans la résilience de nos institutions face aux tentatives successives de déstabilisation », avait-t-il renchéri.

Previous

Réduction du mandat du président libérien : le oui ne l’emporte pas

Next

Bavure de l’armée française au Mali: Paris rejette toujours les accusations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Ne Manquez Pas

certification du Cacao pour les producteurs ivoiriens

Certification du Cacao : Les enjeux pour les producteurs ivoiriens à l’Aube de 2025

Investigateur Africain

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, se prépare à relever un nouveau défi avec l’arrivée des nouvelles normes européennes en janvier 2025. Bien avant cette échéance, le pays s’est engagé dans un processus de certification pour garantir la durabilité et l’éthique de sa production de cacao, à travers des labels comme Utz, Rainforest […]

crise des carburants en Centrafrique : Tamoil sous pression

Centrafrique : La crise des carburants met Tamoil sous pression

Investigateur Africain

En République Centrafricaine, la crise des carburants est devenue un problème majeur, entraînant des mesures drastiques de la part du gouvernement. Mercredi 5 juin, les autorités ont décidé de réquisitionner six des onze stations-service du réseau Tamoil à Bangui. Cette décision, annoncée par le ministre chargé du Développement de l’Énergie et des Ressources Hydrauliques, vise […]

assises de la justice au Sénégal : voici les propositions

Réforme judiciaire au Sénégal : les propositions des assises de la justice

Investigateur Africain

Les assises de la justice, voulues par le président sénégalais, se sont conclues mardi 4 juin après cinq jours de débats intenses. Cette rencontre a rassemblé 376 participants, incluant magistrats, avocats, membres de la société civile et professeurs d’université. L’objectif : élaborer des propositions concrètes pour réformer le secteur judiciaire au Sénégal, en mettant l’accent […]